lot, attractivite, oh my lot, portrait, temoignage, installation, souillac

Maxime Girard

« Le Lot recèle de nombreux talents, plus disponibles au partage et à l’échange que dans les métropoles. J’ai des perspectives de projets sans précédents ! »

Après avoir vécu à Lyon, Marseille et Paris pendant dix ans, Maxime a rejoint le Lot pour donner un nouveau souffle à son activité professionnelle et à son épanouissement personnel.

Son projet professionnel
Maxime AKA Minime De La Vie a plusieurs cordes à son arc : artiste auteur, membre fondateur et actif d’associations culturelles, plasticien, photographe, réalisateur, comédien modèle et musicien. Suite à ses études d’arts, lettres et sciences humaines, il a occupé plusieurs postes dans différentes entreprises pendant plus de dix ans. Son installation dans le Lot lui a permis de vivre de sa passion : son activité d’artiste indépendant.

« Le Lot recèle de nombreux talents plus disponibles au partage et à l’échange que dans les métropoles, déjà saturées d’activité. J’ai des perspectives de projets sans précédents. Le coût de la vie dérisoire me permet d’investir dans des moyens inédits, le tout soutenu par des institutions engagées dans la revitalisation des écosystèmes humains, associatifs et professionnels. Cela stimule la création ».

Maxime a lancé un appel à projet de résidences pour artistes professionnels, afin qu’ils envisagent leur propre installation en zone rurale. Il prépare un festival expérimental de cinéma participatif et inclusif à Souillac. Dans un atelier mis à disposition par la mairie, il prévoit aussi d’ouvrir un lieu hybride : galerie d’exposition, vente de ses œuvres en tant que plasticien, magasin d’idées avec de nombreuses ressources et œuvres (concept store) et atelier de fabrication 2.0 (fablab).

Son installation dans le Lot
Originaire d’Orléans, Maxime a toujours été attiré par le Sud-Ouest, sa mère étant de Toulouse. En quête d’un cadre de vie plus harmonieux, ils se sont installés à Souillac en 2020 avec son épouse médecin, qui a trouvé du travail facilement.

« Nous avons été charmés par la diversité des sites naturels, la richesse du patrimoine historique et culturel, la densité du réseau associatif, les gourmandises gastronomiques, le dynamisme économique local et surtout la dimension humaine : la convivialité, l’entraide et la solidarité contrairement à l’anonymat parisien, la gentillesse et l’accessibilité des gens… Nous nous sommes rapidement fait des amis locaux très chaleureux. Nous vivons dans un logement dix fois plus grand qu’à Paris, dans le centre de Souillac, et grâce à la gare nous sommes proches de toute grande ville ».

Durant son temps libre, Maxime aime se balader et cuisiner les produits locaux achetés aux halles et au marché près de chez eux. Il fait également partie des bénévoles du festival Souillac en Jazz ainsi qu’à « La Forge, Au fil du temps » (une initiative de restauration d’un édifice).

lot, attractivite, oh my lot, portrait, temoignage, installation, souillac
lot, attractivite, oh my lot, portrait, temoignage, installation, souillac

Une question ?

Un référent accueil vous répond

Contacter un référent

Posez votre question sur notre groupe Facebook

Rejoindre notre page

À voir également